Cigarette électronique : quand faut-il changer la résistance ?

La cigarette électronique connaît aujourd’hui un franc succès. C’est la raison pour laquelle on compte de plus en plus de vapoteurs en France et à travers le monde. Pourtant, la majorité des consommateurs ne maîtrisent pas parfaitement le mode d’utilisation du matériel, à commencer par l’entretien de la résistance. Quand devons-nous la changer ?

Résistance d’une cigarette électronique : définition

En Physique, la résistance se caractérise par un composant électrique, qui prend généralement la forme d’un cylindre, permettant de diminuer l’intensité du courant électrique. Ainsi, plus sa valeur est élevée, plus l’intensité du courant chute. La chaleur est créée grâce à l’effet joule. C’est ainsi que les appareils chauffants (four, sèche-cheveux, plaque électrique, etc.) se mettent à chauffer.

À propos de la résistance d’une vapote, le mécanisme reste le même. Son rôle consiste à produire de la chaleur. En chauffant, l’e-liquide devient alors vapeur. Il se compose d’un fil résistif en métal et d’une matière absorbante (du coton en général) vous permettant d’aspirer le fameux liquide.

Par ailleurs, retenez que la résistance définit l’intensité de vape souhaitée pour produire la chaleur nécessaire à la vaporisation de l’e-liquide. Elle ne peut chauffer si la puissance est faible. La vape devient molle, ou s’absente carrément. À l’opposé, une puissance trop importante cause une surchauffe, occasionnant une sensation en bouche indésirable appelée dry hit. Vous pourrez même finir par brûler votre résistance.

Les différents types de résistance

Les résistances d’une e-cigarette se déclinent en deux catégories. Vous avez d’abord celles prêtes à être utilisées qui s’adaptent parfaitement au matériel proposé. Elles sont vendues avec différentes valeurs de résistance. Et pour chaque valeur, la puissance de vape conseillée est précisée par les fabricants. La durée de vie de cette première catégorie se trouve entre deux à quatre semaines.

D’autre part, vous avez les résistances reconstructibles. Celles-ci permettent à tout vapoteur expérimenté de fabriquer lui-même sa propre résistance. Il possèdera ainsi un équipement personnalisé.

Quand changer sa résistance ?

Comment déterminer le bon moment ? Il suffit de rester attentif à son ressenti lors de la consommation du produit. Si vous sentez un goût du brûlé, ou si vous constatez une vapeur plus sèche que d’habitude, changez la résistance sans tarder.

L’inspection visuelle peut également vous aider à vous décider. De par un phénomène portant le nom d’effet Maillard, l’e-liquide qui chauffe tend à se dégrader et produire des résidus à la surface. Voyez alors si votre résistance se trouve trop encrassée ou non.

Pour finir, si malgré ces directives, vous ne vous en sortez pas, changez tout simplement votre résistance une fois tous les 15 jours au moins. Ainsi, vous bénéficierez longtemps d’un kit en bon état.

Cigarette électronique : comment doser son taux de nicotine ?
Top 3 des e-liquides les plus originaux